posté le 15/12/10

Marcel Carné (1906-1996)

 

 


 

Réalisateur français

 

 

 

Il est né le 18 août 1906

 

Il commence sa carrière comme critique cinématographique dans les revuesHebdo-Film, Cinémonde et Film-Sonore. Après quelques films publicitaires, il dirige, en 1929, en collaboration avec Michel Sanvoisin, son premier documentaire sous le titre "Nogent, Eldorado du dimanche".

 

 

  "Nogent, Eldorado du dimanche"

 

 

Il devient assistant  de René Clair pour la mise en scène

dans le film "Sous les toits de Paris (1930), de Jacques Feyder pour

 

 

 

     "Le grand jeu" (1934),

 

 

     "Pension Mimosas" (1935)

 

et

 

 

    "la Kermesse héroïque" (1935).

 

 

En 1936, grâce à l'aide de Feyder, il réussit à réaliser son premier film, "Jenny" et fait la connaissance de Jacques Prévert, le scénariste qui contribue à établir sa réputation. Le couple Carné-Prévert montre lors de leur premier film, "Drôle de Drame".

 

 

    "Jenny"

 

 

"Quai des brumes" (1938) marque un tournant important

dans leur collaboration. Le film remporte un grand succès.

 

 

    "Quai des brumes"

 

 

En 1938, suivent

 

 

     "Hôtel du Nord"

 

 

et en  1939,

 

 

   "Le jour se lève"

 

 

où il raconte l'histoire d'un ouvrier qui, au moment où il va être arrêté par la police dans sa chambre, revit les instants qui l'ont amené à tuer par amour. Suit en 1943, "Les visiteurs du soir", légende médiévale à la recherche formelle poussée (bien que le réalisateur ait été peu satisfait des costumes).

 

 

    "Les visiteurs du soir"

 

 

Lorsque Paris est libéré, Carné et Prévert présentent leur chef-d'œuvre, "Les enfants du paradis", situé dans le Paris du XIXe siècle, qui raconte les histoires qui se situent autour d'un mime fameux, Jean-Gaspard Deburau, et d'un grand acteur, Frédérick Lemaître, de leurs carrières depuis leurs débuts jusqu'à la célébrité, de l'amour qu'ils portent en commun à la belle Garance. Le film réussit à fasciner par le sens du récit, par l'adresse avec laquelle sont présentés figures et événements, par le soin mis au cadrage et à la photographie et surtout par la prouesse des acteurs.

 

 

    "Les enfants du paradis"

 

 

L'année suivante, Carné et Prévert enchaînent

avec un nouveau chef-d'œuvre "Les portes de la nuit".

 

 

    "Les portes de la nuit"

 

 

Par la suite, il produit des œuvres moins importantes,

mais toutefois de qualité comme

 

 

     "Thérèse Raquin" (1953),

 

 

    "Les tricheurs" (1958),

  

"Trois chambres à Manhattan" (1965),

 

  "Les jeunes loups" (1968)

 

et

 

 

 

    "Les assassins de l'ordre" (1971).

 

 

Carné est mort à Paris le 31 octobre 1996.

 

 

 

    Tournage des "enfants du paradis"

 

 

 

Films                                                                                     

 

"La Bible" (1977)

 

 

    "La fleur de l'âge" (1947) (inachevé)
 

"La Marie du port" (1950)

 

  "Juliette ou la clé des songes" (1950)

 

  "L'air de Paris" (1954)
 

 

  "Le pays d'où je viens" (1956)
 

  "Terrain vague" (1960)
 
  "Du mouron pour les petits oiseaux" (1962)
 

  "La merveilleuse visite" (1974)
 
 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article