posté le 15/12/10

Ingrid Bergman (1915-1982)

 


 

 

Ingrid Bergman, actrice suédoise,

est née le 29 août 1915 à Stockholm, 
 
 
Elle étudie à la Kungliga Dramatiska Teaterns Elevskola
(Ecole d'Art dramatique du Théâtre Royal) à Stockholm et obtient un petit rôle dans "Munkbrogreven" (1935) grâce à son naturel. Après une douzaine de films en Suède, David O. Selznick l'engage pour jouer dans le remake de
"Intermezzo" (Gregory Ratoff, 1939). Selznik constate avec effarement
la haute taille d'Ingrid, mais heureusement Leslie Howard, son partenaire,
étant fort grand cela ne posera pas de grands problèmes. Selznik accepte également les requêtes de la jeune actrice : être la première actrice naturelle
à Hollywood (elle conserve son nom et n'a qu'un faible maquillage
pour dissimuler la rougeur de sa peau). L'oeuvre est un énorme succès
et on la qualifie d'"Illustre cadeau de la Suède à Hollywood". 

 

 

 


 

 

Après avoir tourné quelques films en Suède et être apparue dans trois films américains, Ingrid Bergman rejoint Humphrey Bogard en 1942 dans
"Casablanca" de Michael Curtiz. Deux ans plus tard, elle reçoit sa première nomination pour l'oscar de la meilleure actrice pour "Pour qui sonne le glas"
(For Whom the Bell Tolls, Sam Wood, 1943). 
 

 

  Pour qui sonne le glas

 

 

Elle gagne la récompense l'année suivante pour "Hantise"

(Gaslight, George Cukor, 1944).


 

    Hantise

 

 

Ingrid reçoit sa troisième nomination consécutive pour l'oscar de la
meilleure actrice avec le film "Les cloches de Sainte-Marie"
(The Bells of St. Mary's, Leo McCarey) en 1945. 

 

 

Les cloches de Sainte-Marie

 

 

"Jeanne d'Arc" (Joan of Arc, Victor Fleming) 

lui vaut une autre nomination en 1948. 

 

 


 

 

En 1949, Ingrid rencontre le réalisateur Roberto Rossellini.
Elle en tombe amoureuse et joue dans son film "Stromboli"
(Stromboli, Terra di Dio , 1950). Elle quitte son mari Petter Lindström et
leur fille pour lui. L'union fait scandale auprès du public et à Hollywood. On la surnomme "l'apôtre de l'avilissement de Hollywood".
A cause de ce scandale, Ingrid Bergman quitte les Etats-Unis. 

 

 

  Stromboli

 

 

Avec le rôle principal de "Anastasia" d'Anatole Litvak (1956),
Bergman fait son grand retour à Hollywood et remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour la seconde fois. Cette récompense avait, contrairement à la première, plus valeur de pardon accordé par le métier à la star pour
ses escapades en Italie que de distinction honorifique offerte pour
un travail d'interprétation remarquable. Le film est plutôt
une parenthèse mineure dans la carrière de l'actrice. 

 

 

 


 


 

Cette dernière, revenue au zénith, alterne plusieurs rôles dans

des films américains et européens. Elle obtient le troisième et dernier Oscar

de sa carrière, le seul d'ailleurs en tant qu’actrice dans un second rôle,

dans "Le crime de l'Orient-Express" (Murder on the Orient Express,

Sydney Lumet, 1974) en 1975. 

 

 


 

 

Deux ans plus tard, Ingrid interprète le personnage de Charlotte dans

"Sonate d'automne" (hastsanaten, 1978) d'Ingmar Bergman, pour

lequelelle reçoit sa septième nomination aux oscars.

Ce dernier rôle au grand écran est considéré comme l'une de

ses meilleures performances. 

 

 


 

 

Elle décède le 29 août 1982, à Londres.
 

 

Anecdotes

 

   Elle fut choisie comme modèle par Andy Warhol pour ses célèbres sérigraphies ("Ingrid with hat", 1983).

 

 

 

Une variété de roses porte son nom.

 

 

Cary Grant, son grand ami, accepta en son nom son Oscar pour "Anastasia" à la 29e cérémonie annuelle des Oscars.

 

 

 

 Pour le premier anniversaire de sa mort, plusieurs de ses amis et parents vinrent l'honorer au Festival du cinéma de Venise. Parmi eux, Gregory Peck, Audrey Hepburn, Charlton Heston, Walter Matthau, Roger Moore, Olivia de Havilland, Claudette Colbert étaient présents.

 

Elle fut nommée par l'American Film Institute quatrième meilleure actrice de cinéma.

 

 

Elle a inspiré Woody Guthrie qui a écrit une chanson en son honneur, après avoir vu le film Stromboli. Celle-ci est restée à l'état de texte, jusqu'à ce que Billy Bragg la mette en musique.

 

  

Films                                                                                   


 "Landskamp" (Gunnar Skoglund, 1932)

"Le Comte de Munkbro" (Munkbrogreven, Edvin Adolphson, 1935)

"Bränningar" (Ivar Johansson, 1935)

"La Famille Swedenshielms" (Swedenshielms, Gustaf Molander, 1935)

"Pa Solsidan" (Gustaf Molander, 1936)

"Dollar" (Gustaf Molander, 1937)

"Les Quatre compagnes" (Die vier gosellen, Carl Froelich, 1938)

"Une seule nuit" (En enda natt, Gustaf Molander, 1939)

"La Famille Stoddard" (Adam Had Four Sons, Gregory Ratoff, 1941)

"La Peur" (La Paura, Roberto Rossellini, 1954)

"Stimulantia" (Hans Abramson et Hans Alfredson, 1967)

"Pluie de Printemps" (A Walk in the Spring Rain, Guy Green, 1970)

"Nina" (A Matter of Time, Vincente Minnelli, 1976)

 

 

 

    "La Nuit de la Saint-Jean"
(Valborgsmassoafton, Gustaf Edgren, 1935)

 

 

    "Visage de femmes" (En kvinnas ansike, Gustaf Molander, 1939)

 

 

  "Nuit de Juin" 

(Juninatten, Per Lindberg, 1940)

 

 

    "La Proie du mort" (Rage in Heaven, W.S. Van Dyke, 1941)

 

 

    "Dr Jekyll and Mister Hyde" (Victor Fleming, 1941)

 

 

    "La Maison du docteur Edwardes"
(Spellbound, Alfred Hitchcock, 1945)

 

 

 

    "L'Intrigante de Saratoga"
 (Saratoga Trunk, Sam Wood, 1945)

 

 

  "Les Enchaînés" (Notorious, Alfred Hitchcock, 1946)

 

 

    "L'Arc de Triomphe" (Arch of Triumph, Lewis Milestone, 1948)

 

 

    "Les Amants du Capricorne"
(Under Capricorn, Alfred Hitchcock, 1949)

 

 

    "Europe 51" (Europa 51, Roberto Rossellini, 1952)

 

 

    "Voyage en Italie" (Viaggio in Italia, Roberto Rossellini, 1953)

 

 

  "Jeanne au bûcher"

(Giovanna d'Arco al Rogo, Roberto Rossellini, 1954)

 

 

    "Elena et les Hommes" (Jean Renoir, 1956)

 

 

    "Indiscret" (Indiscreet, Stanley Donen, 1958)
 

 

 

  "L'Auberge du 6ème Bonheur"
(The Inn of the Sixth Happiness, Mark Robson, 1958)

 

 

    "Aimez-vous Brahms ?" (Goodbye Again, Anatole Litvak, 1961)

 

 

  "La Rancune" (The Visit, Bernhard Wicki, 1964)

 

 

  "La Rolls-Royce jaune"

(The Yellow Rolls-Royce, Anthony Asquith, 1964)

 

 

  "Fleur de Cactus"

(Cactus Flower, Gene Saks, 1969)

 

 

    "From the Mixed-Up Files of Mrs. Basil E. Frankweiler"
(Fielder Cook, 1973)

 

 

Commentaires                                                                        

 

1. Mandy  le 02-03-2009 à 09:44:11  (ton film)

Bonjour ma Galaté, tu sais que je suis nulle en cinématographie et ce nom me dit rien, par contre en lisant et en regardant les photos ah ben oui je la connais en fait, pas personnellement bien sur mdr ^^
Je ne savais pas non plus qu'elle avait fait le rôle de Jeanne d'Arc non plus.
Merci pour l'info ^^

passes une bonne journée, gros bisous

 

2. lejardindhelene  le 07-03-2009 à 13:15:08  (ton film)

Une actrice lumineuse...Bon WE
Hélène

 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article