posté le 28/11/17

L'aigle s'est envolé

 


 

 

 

6 novembre 1943. Himmler, Reichführer des S.S. et chef de la Gestapo, reçoit une dépêche codée : "L'Aigle s'est envolé". Ce message lui confirme qu'une petite unité de parachutistes allemands est arrivée en Grande Bretagne, avec pour mission d'enlever Winston Chruchill. Le colonel Radl, chargé du plan d'opération, a en effet trouvé, grâce à ses espions, une occasion idéale de s'emparer de cet implacable adversaire : le Premier ministre doit passer un week-end dans le village isolé de Studley Constable, dans le Norfolk, situé au bord de vastes plages et entouré de marais salants...

 

 

Fiche technique                                                                                                                                   

 

 

Titre original : The Eagle has landed

Réalisateur : John STURGES

Scénario : Tom MANKIEWICZ

Musique : Lalo Schifrin

Pays : Grande Bretagne

Date : 1976 (sortie)

Genre : Guerre

Durée : 134mn

Couleur

Interprètes : Michael CAINE, Donald SUTHERLAND, Robert DUVALL, Jenny AGUTTER, Anthony QUAYLE, Donald PLEASENCE, Jean MARSH, John STANDING

 

 

Opinion                                                                                                                                               

 

 

J'ai aimé ce film de guerre réalisé, en plus, par un très grand metteur en scène : John Sturges ("Un homme est passé", "Règlements de compte à OK Corral", "Les sept mercenaires"...). Par contre, par pitié, arrêtez de mettre des histoires d'amour dans des films où ça n'a aucun intérêt. A noter le scénariste qui n'est autre que le fils de du non moins grand réalisateur Joseph L. Mankiewicz ("L'aventure de Madame Muir", "L'affaire Cicéron" ou encore "La comtesse aux pieds nus" pour ne citer qu'eux)

La traduction française du titre signifie exactement l'inverse de l'original. Le titre aurait du être "L'aigle s'est posé".

 

 

 

  

   

  

 

  
 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article