posté le 25/10/17

Hibou


 
 
Rocky est un homme discret. Il est heureux mais n'existe dans le regard de personne. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou Grand Duc sur son canapé qui le fixe intensément. Il comprend qu'il doit agir. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt un déguisement de hibou sans que personne n'y prête la moindre attention. Jusqu'au jour où il rencontre une panda...
 
 
Fiche technique                                                                                                                                  
 
 
Réalisateur : Ramzy BEDIA
Scénario : Ramzy BEDIA, François RECZULSKI, Fadette DROUARD, François UZAN
Musique : Ulysse COTTIN, Arthur SIMONINI, Louis SOMMER
Pays : France
Date : 2014 (production) - 2016 (sortie)
Genre : Comédie
Durée : 82mn
couleur
Interprètes : Ramzy BEDIA, Elodie BOUCHEZ, Lucie LAURIER, Etienne CHICOT, Philippe KATERINE, Eric JUDOR, Sylvie BOUCHER, François ROLLIN, Guy MARCHAND
 
 
Opinion                                                                                                                                               
 
 
Je ne convaincrais sûrement pas les détracteurs de Ramzy Bédia, qui ne me fait pas toujours rire d'ailleurs, et c'est dommage. C'est une comédie originale, décalée et vraiment très touchante. Le film est parfois bancal, la fin est un peu ratée pour moi mais j'ai vraiment aimé.
 
Ramzy a eu l'idée du Hibou en inventant une histoire à sa fille pour l'endormir. Il est parti d'une publicité sur les fromages Panda dans laquelle un homme, dans un costume de panda, est très énervé. "Disons qu'on a commencé par essayer de comprendre pourquoi il est énervé. Et c'est parce qu'il a un costume de panda et que pourtant, personne ne le voit. Le switch absolument génial est de se dire "et s'il rencontrait une fille, costumée elle aussi" ? Et puis d'idée en idée, de question en réponse, on est arrivé à Hibou...Et le panda est devenu la fille" (Ramzy).
 
Elodie Bouchez : "C'est d'abord Ramzy qui m'en a parlé. Il m'a décrit l'idée, parlé du concept et de la singularité de ce projet...Je savais à quoi m'attendre en commençant ma lecture. Qaud je l'ai lu, j'ai découvert une histoire et un film qui étaient en accord avec ce que j'imaginais. C'était décalé, poétique, surréaliste même, absurde...(...). Ce dont on s'est rendu compte avec Ramzy, et qui nous a quand même un peu étonné, c'est de voir à quel point ces costumes rendaient toutes les choses plus visibles. La moindre respiration se voit, se sent, le moindre battement de cil devient important, quand on est sous le costume. Il a fallu adapter notre jeu à ça aussi, plus qu'on ne l'imaginait".
 

  

 

  

 

 

  

 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article