posté le 21/04/12

Home

 

 

 

 

Au milieu d'une campagne désertique s'étend à perte de vue une autoroute inactive. Au bord du bitume se trouve une maison isolée dans laquelle vit une famille. Les travaux vont reprendre et on annonce l'ouverture prochaine de l'autoroute.

 

  

Fiche technique

 

 

Réalisateur : MEIER Ursula

Scénario : Raphaëlle VALBRUNE, Ursula MEIER, Antoine JACCOUD, Gilles TAURAND, Olivier LORELLE

Musique : non

Pays : France/Suisse/Belgique

Date : 2008 (production et sortie)

Genre : drame

Durée : 97mn

couleur

Interprètes : HUPPERT Isabelle, GOURMET Olivier, LEROUX Adélaïde, BUDD Madeleine, SAINT-JAMES Hugo

      

 

Opinion

 

     

Pour un premier film, c'est une grande réussite. Dans la première partie du film, on vit avec cette famille dans cet étrange no man's land bordé par une autoroute totalement désertique. Autoroute qu'elle s'approprie entièrement. C'est le bonheur absolu mais solitaire aussi car loin des autres. Dans le même temps, sachant que l'autoroute va un jour ou l'autre ouvrir, on ne peut pas s'empêcher d'attendre l'arrivée de la première voiture signe de la fin inéluctable de leur vie bien tranquille. Et c'est ce qui arrive d'ailleurs, plongeant le quotidien bien huilé (les enfants traversent l'autoroute pour aller prendre leur car pour l'école) en un véritable cauchemar. Et d'un espace ouvert (la maison dans cet grand espace de liberté) on en vient à un espace clos (la famille se cloître dans la maison) dans lequel ils finissent par péter les plombs.

 

      La réalisatrice raconte la genèse du projet : "Home est né en voiture, en regardant les bords d'autoroute : des maisons à quelques mètres seulement des voies, avec des gens dans les jardins, des tables en plastique à quelques mètres des pots d'échappement, et d'autres maisons abandonnées aux fenêtres murées... Des maisons comme des histoires qui défilent à travers les vitres de la voiture."

 

      Le bruit de l'autoroute est forcément très présent dans le film. Ursula Meier parle de l'importance de cet aspect : "Il y a dans cette situation d'une maison au bord de l'autoroute quelque chose de puissamment sonore et visuel qui participe à la matière même du film et à sa narration. Au cours du film, le bruit de l'autoroute devient peu à peu la matière même du film et cela de façon presque organique. Ce bruit ininterrompu commence à ronger tout doucement les personnages de l'intérieur, à les détruire lentement. Cette présence sonore de l'autoroute était tellement importante pour moi que j'ai fini par écrire le scénario en écoutant une ambiance d'autoroute en continu".

 

 

 

 

 

 

 

 
 


 

1. Esuna  le 21-04-2012 à 19:53:16

smiley_id2659791

2. lacalobra  le 22-04-2012 à 11:53:56  (ton film)

ah punaise alors là je pete les plombs direct.. tu vas me dire qu'on se fait à tout mais ça .... ? je sais pas ! ça doit pas être mal comme film...
moi leprochain c'est le prénom, je pense y aller vendredi, car jeudi je vais chez le rhumato et à 11H40 donc pas le temps d'aller au ciné le matin, et l'am j'aime pas...
bon dimanche ma belle nous on se prépare on mange, on vote et on file au pavillon, bizou et miaou à thao FLo

3. Veronica  le 17-01-2013 à 12:37:57

J’adore ! Un site sur lequel on ne voit pas le temps passer !!
Merci à vous !
Medium serieux

4. safia  le 23-09-2014 à 15:04:37

Un blog de haute qualité.C'est le type de blog qui me plaît et dont lesquels je partage mon point de vue modeste.

voyance gratuite par mail

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article