posté le 27/09/10

Le dernier tango à Paris

 

 

 

  

Après le suicide de sa femme, Paul devient indifférent à tout ce qui l'entoure. En cherchant un nouvel appartement, il rencontre Jeanne. Un amour fou nait entre eux. Et Paul, peu à peu, se libère de sa douleur. Mais Jeanne ne veut pas être un objet, elle veut exister, et Paul va l'apprendre à ses dépens...

  

 

Fiche technique

 

 

Titre original : Ultimo tango a Parigi

Réalisateur : BERTOLUCCI Bernardo

Scénario : Bernardo BERTOLUCCI, Franco ARCALLI, Agnès VARDA

Musique : Gato BARBIERI

Pays : Italie/France

Date : 1972 (production et sortie)

Genre : drame

Durée : 129mn

couleur

Interprètes : BRANDO Marlon, SCHNEIDER Maria, MICHI Maria, LEAUD Jean-Pierre, GIROTTI Massimo, ALLEGRET Catherine, BREILLAT Catherine   

 

 

Opinion

 

      

Je préviens tout de suite, ce n'est pas pour tout le monde, ce film a été interdit aux moins de 18 ans à l'époque et peut mettre mal à l'aise par son sujet. Trop trop long, un démarrage un peu laborieux, un peu vieilli aussi mais superbe prestation de Brando. J'avais plutôt aimé.

 

      Tourné en pleine période de libération sexuelle et des moeurs, "Le Dernier tango à Paris" a pourtant fait l'objet d'attaques très vives à sa sortie en 1972. De nombreuses critiques et associations s'élevant alors contre ce qu'elles qualifiaient de débauches de pornographie. Alors que certains pays de l'Union Européenne ont classé X le film; en France, le film a été interdit au moins de 18 ans. Quant à Italie, patrie de Bernardo Bertolucci, elle a purement et simplement interdit le film de salle. Le cinéaste s'est même vu un temps déchu de ses droits civiques.

 

      La célèbre scène de "sodomie au beurre" fut totalement improvisée entre Bernardo Bertolucci et Marlon Brando, sans en avoir informé à l'avance Maria Schneider. Bien que cette scène soit simulée, les larmes de l'actrice, en état de choc, sont réelles. De nombreuses années plus tard, l'actrice a déclaré s'être sentie totalement humiliée par cette scène, et ne l'a jamais pardonné au réalisateur.

 

      Devant les polémiques soulevées par le film à sa sortie, Marlon Brando n'a par la suite plus jamais voulu revoir le film, par crainte que son image ne soit sévèrement dégradée auprès de la critique et du public.
 
 

 

 

 
 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article