posté le 14/08/10

La bande à Baader

 

 

 

 

Dans les années 70, l’Allemagne est la proie d’attentats à la bombe meurtriers. La menace terroriste et la peur de l’ennemi intérieur ébranlent les fondements mêmes d’une démocratie encore fragile. Sous la conduite d’Andreas Baader, Ulrike Meinhof et Gudrun Ensslin, une nouvelle génération radicalisée entre violemment en guerre contre ce qu’ils perçoivent comme le nouveau visage du fascisme : l’impérialisme américain soutenu par les membres de l’establishment allemand, dont certains ont un passé de nazi. Leur objectif est de créer une société plus humaine. Mais en employant des moyens inhumains, en répandant la terreur et en faisant couler le sang, ils perdent leur propre humanité.

  

 

Fiche technique

 

 

Titre original : Der Baader Meinhof Komplex

Réalisateur : EDEL Uli

Scénario : Bernd EICHINGER, Uli EDEL, Stefan AUST

Musique : Peter HINDERTHÜR

Pays : Allemagne

Date : 2008 (production et sortie)

Genre : drame, historique

Durée : 145mn

couleur 

Interprètes : GEDECK Martina, LARA Alexandra Maria, GANZ Bruno, BLEIBTREU Moritz, HERZSPRUNG Hannah, UHL Nadja, WOKALEK Johanna

      

 

Opinion

 

 

  

Je ne sais pas si ce film retrace fidèlement du point de vue historique cette période de l'histoire de l'Allemagne de l'Ouest. A l'époque, j'étais trop jeune pour m'intéresser et me souvenir des actions de la bande à Baader. Toujours est-il que j'ai trouvé ce film franchement passionnant. Il nous permet de mieux  comprendre cette période noire et donne surtout envie de s'y intéresser. Les évènements des Jeux Olympiques de Munich en 1972 prennent enfin un certain sens. Pour vous donner une idée, le film s'est terminé à 2h  du matin et je n'ai pas ressenti la fatigue une seule fois. C'est un signe !

 

      On considère que la RAF (Fraction Armée Rouge, appelée plus communément Bande à Baader ou Baader-Meinhof) est née le 2 avril 1968, créée par Andreas Baader et Ulrike Meinhof. Appuyée sur une idéologie d'inspiration maoïste de guérilla urbaine et le dégoût de la période nazie, elle a procédé à de nombreux attentats, mais surtout à des enlèvements et des assassinats spectaculaires qui ont défrayé la chronique jusqu'en mars 1998 (date de signature de l'acte d'auto-dissolution du groupe).
 
      La plupart des scènes du film ont été tournés sur les lieux réels des faits, trente ans plus tard."Lorsque nous avons tourné la mort de Benno Ohnesorg près du Deutsche Oper Berlin, exactement à l'endroit où il a été tué le 2 juin 1967, j'ai été tellement bouleversé que j'ai eu du mal à diriger la scène. Quand nous avons filmé la scène dans laquelle Rudi Dutschke se fait tirer dessus, toute l'équipe a été si émue que certains ont dû quitter le plateau." rapporte le réalisateur.
 
 
 

 

 

 

 
 


 

1. Esuna  le 16-08-2010 à 11:48:30

smiley_id239906 Bisouxxxxx (suis au travail...) smiley_id239854

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article