posté le 17/07/10

Le crime de Monsieur Lange

 

 

 

Batala est un éditeur sans scrupules, criblé de dettes. A la veille d'être arrêté, il fuit. An cours d'un accident de chemin de fer, on le croit tué, mais en réalité il a revêtu les vêtements d'un prêtre, son compagnon de voyage qui, lui, a été tué. Après s'être livré à de menues escroqueries, Batala revient à son imprimerie qu'il trouve transformée en coopérative, sous la direction de M. Lange, le principal employé, un aimable bohème qui, jusque-là, écrivait une suite d'aventures, la plus grande part du succès de la maison d'éditions Batala. Le retour de Batala menace la prospérité de la Coopérative d'éditions et le bonheur de tous ceux qui vivent dans son entourage et qui, tous, plus ou moins, ont été les victimes de la fripouille.

  

 

Fiche technique

 

 

Réalisateur : RENOIR Jean

Scénario : Jacques PREVERT, Jean RENOIR

Musique : Jean WIENER

Pays : France

Date : 1935

Genre : comédie dramatique

Durée : 84mn

n&b

Interprètes : LEFEVRE René, FLORELLE, BERRY Jules, LEVESQUE Marcel, TALAZAC Odette, BRUNIUS Jacques, BATAILLE Sylvia

       

 

Opinion

 

     

Pas d'étoile, je ne me souviens pas du tout de ce film (malheureusement). Pour vous aiguiller, je vous propose l'opinion de François Truffaut. 

"Le Crime de monsieur Lange, est de tous les films de Renoir, le plus spontané, le plus dense en miracles de jeu et de caméra, le plus chargé de vérité et de beauté pure, un film que nous dirions touché par la grâce". (François Truffaut, Cahiers du cinéma , 1957)

 

      La construction du film en flash-back, rareté à l'époque, institue dès le début les spectateurs en jury par un astucieux dispositif en abyme.

 

      L'effet de panoramique qui accompagne Lange au moment de son crime, est le reflet de l'unanimité. En effet toute la cour populaire devient solidaire de son geste et le film dans son ensemble est traité avec d'amples mouvements de caméra, qui renforcent ce caractère de symbiose. La caméra capte les groupes de telle sorte qu'elle ne les referme pas sur eux-mêmes. 

 

 

 

 

 

 
 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article