posté le 02/05/10

Le loup-garou de Londres

 

 

 

 

Deux jeunes  Américains venus se promener en Europe sont victimes d'une étrange bête poilue lors d'un séjour nocturne dans un inquiétant village gallois. Se réveillant à l'hôpital, David  apprend que son pote Jack est mort, mais celui-ci réapparaît pourtant afin de le mette en garde : David est devenu loup-garou et risque de perpétrer massacre sur massacre à chaque nuit de pleine lune. S'ensuit un long cauchemar pour le jeune homme, qui doit concilier son amour naissant pour une belle infirmière et ses soudaines montées de rage qui le transforment en une bête assoiffée de chair. Le tout sous le regard de son meilleur ami, toujours aussi mort mais toujours aussi présent.

  

 

Fiche technique

 

 

Titre original : An American werewolf in London

Réalisateur : LANDIS John

Scénario : John LANDIS

Musique : Elmer BERNSTEIN

Pays : Grande Bretagne/Etats-Unis

Date : 1981

Genre : horreur/épouvante

Durée : 97mn

couleur 

Interprètes : NAUGHTON David, DUNNE Griffin, AGUTTER Jenny, WOODVINE John, KAYE Lila, RYAN Paddy, Mc KILLOP Don

      

  

Opinion

 

     

Ce que mon frère a pu me le raconter avant que j'ose enfin le regarder. Du coup, je le connaissais par coeur (comme pour Alien d'ailleurs). Bien sûr, il fait peur, mais pas seulement, il y a des scènes plutôt drôles et c'est pour ça que j'ai bien aimé ce film. Grand classique dans le genre.

 

Bien que le film ait été tourné en 1981, le scénario avait été écrit en 1969 par John Landis, alors âgé de 19 ans. Le réalisateur explique qu'il s'était inspiré d'un fait divers lors d'un de ses voyages :
"J'ai écrit ce film en 1969 alors que j'étais en Yougoslavie, assistant à la production sur "De l'or pour les braves", de Andrew Marton. Nous roulions vers Belgrade quand à un croisement, je vis des paysans s'agiter autour d'un cadavre. Ils avaient enroulé le cadavre dans un linceul et ils l'enterraient là au milieu de la route. J'appris que l'homme avait violé plusieurs femmes et qu'il était enterré là afin que son corps ne réapparaisse pas plus tard ravageant la campagne. Les gens étaient très sérieux, il y avait même un prêtre avec eux. Cela m'a beaucoup intrigué et je me suis mis à penser à quelque chose de surnaturel dans un décor complètement contemporain."

 

      L'impressionnant travail de maquillage, notamment pour la célèbre scène de mutation de David, est l'oeuvre de Rick Baker. Il lui fallut plus d'un an pour réaliser ce qui allait être considéré comme une nouvelle étape dans l'histoire des effets spéciaux cinématographiques.
 
 
 
 

 

 

 

 
 


 

1. dimdamdom59  le 03-05-2010 à 23:39:17  (ton film)

http://i42.tinypic.com/2iux2y8.jpg
Voilà, ce week-end de 1er mais qui s'achève.
Hélas le soleil n'était pas de la partie
Mais cela ne m'a pas empêché de prendre un peu de repos
Et de fêter dignement cette journée du travail
A me prélasser sur ma chaise longue.
Mais maintenant fini,
http://www.youtube.com/watch?v=oMi0oCN2j_A
Bon, j'ai aussi rassemblé tous les brins de muguets que j'ai reçu de tous mes amis bloggueurs, pour faire ce magnifique bouquet et venir à mon tour te l'offrir!!!
Gros bisous.
Domi.
ps : je passe vite avant de me transformer en loup garou!!! lol!!!
Aussi, j'ai lu sur ton autre blog que tu fêtais tes 20 ans de mariage, alors je n'ai qu'un mot à dire : bravo!!!
Pour ma part, j'en fêterais 30 l'année prochaine, c'est pas mal non plus hein!!!
Bisous!!!

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article