posté le 31/01/10

Le désert rouge

 

 

 

Giuliana, mariée à un industriel, Ugo, et mère d'un petit garçon, Valerio, est sujette à de fréquentes crises d'angoisses. Elle erre dans la triste banlieue industrielle de Ravenne tout en essayant de donner sens au monde qui l'entoure. Elle recherche le réconfort auprès de Corrado, un ami de son mari venu recruter de la main-d'oeuvre pour fonder une usine en Patagonie.

  

 

Fiche technique

 

 

Titre original : Il deserto rosso

Réalisateur : ANTONIONI Michelangelo

Scénario : Michelangelo ANTONIONI, Tonino GUERRA

Musique : Giovanni FUSCO, Vittorio GELMETTI

Pays : Italie

Date : 1964

Genre : Drame

Durée : 115mn

couleur

Interprètes :  VITTI Monica, HARRIS Richard, CHIONETTI Carlo, VALDERI Xenia, RENOIR Rita, GROTTI Aldo, RHEIMS Lili

      

  

Opinion

 

     

Ce qui m'avait frappé c'était ces mélanges de couleurs très vives (rouge, jaune) mêlées à la grisaille de cette ville industrielle.  Je n'ai pas vu dans ce film, la beauté de ce monde qu'Antonioni voulait montrer. J'ai trouvé ça glauque et désespérant. Ceci dit, c'est un très beau film,  plutôt lent d'après mon souvenir qui remonte....à franchement très loin.

 

       Jean-Luc Godard, alors rédacteur aux Cahiers du cinéma, avait rencontré Antonioni à Venise pour un entretien publié dans le n°160 (novembre 1964) de la revue. Le cinéaste italien y précisait ses intentions :
 
"Auparavant, c'étaient les rapports des personnages entre eux qui m'intéressaient. Ici, le personnage central est confronté également avec le milieu social, ce qui fait que je traite mon histoire d'une façon tout à fait différente. Il est trop simpliste, comme beaucoup l'ont fait, de dire que j'accuse ce monde industrialisé, inhumain, où l'individu est écrasé et conduit à la névrose. Mon intention, au contraire (...) était de traduire la beauté de ce monde, où même les usines peuvent être très belles... La ligne, les courbes des usines et de leurs cheminées sont peut-être plus belles qu'une ligne d'arbres, que l'oeil a déjà trop vue. C'est un monde riche, vivant, utile."
 
      le cinéaste évoque également dans l'entretien la névrose du personnage principal : "Pour moi, je tiens à le dire, cette sorte de névrose qu'on voit dans "Le desert rouge" est surtout une question d'adaptation. Il y a des gens qui s'adaptent, et d'autres qui ne l'ont pas encore fait, car ils sont trop liés à des structures, ou des rythmes de vie, qui sont maintenant dépassés. C'est le cas de Giuliana. La violence de l'écart, du décalage entre sa sensibilité, son intelligence, sa psychologie et la cadence qui lui est imposée, provoque la crise du personnage. C'est une crise qui ne concerne pas seulement ses rapports épidermiques avec le monde, sa perception des bruits, des couleurs, des personnages froids qui l'entourent, mais aussi son système de valeurs (éducation, morale, foi) qui ne sont plus valables et ne la soutiennent plus. Elle se trouve donc dans la nécessité de se renouveler entièrement, en tant que femme. C'est ce que les médecins lui conseillent et qu'elle s'efforce de faire. Le film est, en un certain sens, l'histoire de cet effort."

 

Premier film en couleur du réalisateur.

Lion d'Or à Venise en 1964.

 

 

 

 

 

 

 
 


 

1. Coconuts  le 02-02-2010 à 16:08:06  (ton film)

coucou galate!
comment va ?!
passe une bonne chandeleur
bisous

2. dimdamdom59  le 02-02-2010 à 16:15:51  (ton film)

Quand je vois toutes vos jolies créations, je suis un peu jalouse, alors j'ai décidé de m'y mettre aussi et voilà ce que ça donne!!!
http://i47.tinypic.com/2i1fspx.jpg
Bon, je sais c'est pas très glamour, mais c'est rigolo !!!
Allons rions, c'est bon pour le moral!!! Et je veux te redonner le moral!!!
Bisous.

3. Coconuts  le 03-02-2010 à 15:21:27  (ton film)

hello!
tu te fais rare dis donc!
si tu veux nous faire de nouveau les affiches pour les awards? tu nous mettras sur le forum Sourire

4. dimdamdom59  le 03-02-2010 à 16:32:11  (ton film)



Parfois il suffit d'un petit coucou
Pour nous mettre du baume au coeur
C'est pour cela, que je viens ici
Te dire que je pense à toi!!!
Gros bisous.
Domi.

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article