posté le 10/12/09

37° 2 le matin

 

 

 

Ils se connaissent depuis une semaine et passent ensemble de folles nuits d'amour. Et puis, sans prévenir, Betty s'installe chez Zorg. Sa vie tranquille en est toute bouleversée. Pour plaire au propriétaire, Zorg doit repeindre avec Betty tous les bungalows de la plage. Mais la contrainte d'un tel travail ne convient pas à la jeune femme, surtout depuis qu'elle a découvert les talents d'écrivain de Zorg. Betty, convaincue du talent de ce dernier, décide de mettre tout en oeuvre afin de lui trouver un éditeur. 

 

 

Fiche technique

 

 

Réalisateur : BEINEIX Jean-Jacques

Scénario : Jean-Jacques BEINEIX

Musique : Gabriel YARED

Pays : France

Date : 1985

Genre : drame

Durée : 185mn

couleur

Interprètes : DALLE Béatrice, ANGLADE Jean-Hugues, DARMON Gérard, DE HAVILAND Consuelo, CELARIE Clémentine, MATHOU Jacques, BESNEHARD Dominique, LINDON Vincent

  

  

Opinion

      

 

Très beau film, j'en conviens, très particulier comme le sont les films de Beineix d'ailleurs. Les lumières magnifiques et jeu d'acteur excellent mais les rapports entre les personnages sont trop violents pour moi. Du coup, je ne suis pas à l'aise et surtout, j'ai du mal à le regarder jusqu'au bout.

 

"Un travail très important a été fait sur l'image car c'est un point sur lequel Jean-Jacques est particulièrement exigeant, et il fallait toujours lui proposer des choses construites, des choses qui collaient au scénario et qui n'étaient pas des recettes. Une fois que le style était défini, les couleurs et le cadre de l'image s'imposaient. Nous étions très vigilants sur les horaires de tournage afin d'être sûrs d'avoir l'ensoleillement idéal. Ainsi certaines séquences devaient être tournées  à des heures très précises, et un simple quart d'heure de retard aurait compromis toute l'esthétique du plan. C'était un vrai travail de précision, tant pour les extérieurs que pour les intérieurs : il fallait arriver à dominer la couleur de la lumière afin d'avoir toujours la même tonalité."

(extrait "Le jour où j'ai participé au tournage de 37°2 le matin" de Jean-François Robin, photographe du film)

 

Jean-Hugues Anglade à propos du film  :

 

      "Béatrice est à part. Comme l’aventure de ce film est à part au milieu des films que j’ai tournés. On était dans une complicité extrême... Nous avions forcément des bouffées de sentiments, mais qui émanaient directement des personnages. Nous étions tellement identifiés aux personnages, tellement portés par eux qu’on vivait une espèce de symbiose, d’osmose, assez sidérante. Je n’ai, par la suite, jamais été aussi loin avec une partenaire."
 
"Dans 37°2, notre vie entière était chamboulée : nous tournions dans des lieux très sauvages, perdus, vivant une passion dans un monde entièrement recréé à des centaines de kilomètres de Paris, dans des décors improbables où tous les objets relevaient à la fois du cinéma et de la vie. Tout était dans ce registre : un profil collé à la vie."
 
 
 

 

 

 

 

 
 


 

1. laca  le 12-12-2009 à 10:54:41

ah j'ai adoré ! jaime beaucoup ce genre de film.. beatrice dalle que j'aime pas plus que ça , joue très bien , rien à redire...
j'espère que ça va ma belle, un gros bibi et un bon samedi à toi... flo

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article