posté le 27/04/08

Psychose

 

 

 

 

Marion Crane en a assez de ne pouvoir mener sa vie comme elle l'entend. Son travail ne la passionne plus, son amant ne peut l'épouser car il doit verser une énorme pension alimentaire le laissant sans le sou... Mais un beau jour, son patron lui demande de déposer 40 000 dollars à la banque. La tentation est trop grande, et Marion s'enfuit avec l'argent. Très vite la panique commence à se faire sentir. Partagée entre l'angoisse de se faire prendre et l'excitation de mener une nouvelle vie, Marion roule vers une destination qu'elle n'atteindra jamais. La pluie est battante, la jeune femme s'arrête près d'un motel, tenu par un sympathique gérant nommé Norman Bates, mais qui doit supporter le caractère possessif de sa mère.  Après un copieux repas avec Norman, Marion prend toutes ses précautions afin de dissimuler l'argent. Pour se délasser de cette journée, elle prend une douche...

 

  

Fiche technique                                                                                                                         

 

 

Titre original : Psycho

Réalisateur : Alfred HITCHCOCK

Scénario : Joseph STEFANO

Musique : Bernard HERRMANN

Pays : Etats-Unis

Date : 1960

Genre : Thriller/Suspense

Durée : 109mn

n&b

Interprètes : Anthony PERKINS, Janet LEIGH, Vera MILES, John GAVIN, Martin BALSAM, John McINTIRE

     

  

Opinion                                                                                                                                      

 

 

Bon, je suppose que la  majorité d'entre vous a déjà vu ce film, sinon courez-y!

Il faut savoir qu'à l'époque de la sortie du film, les américains avaient l'habitude d'arriver en retard au cinéma. Alfred Hitchcock s'est arrangé pour que les retardataires ne puissent entrer dans ce cas-là car il ne fallait pas rater le début du film. En effet, l'actrice Janet Leigh (star à l'époque) meurt au début du film. Et c'est la première fois au cinéma qu'on fait mourir une star au début d'un film. Le choc était grand! Quant aux retardataires, pendant tout le film, ils auraient, en vain,  attendu son apparition!

Et plus personnellement, le début du film se passe un 11 décembre, jour de mon anniversaire...

 

 

 

 

 

 

 

 


 

1. KAFF  le 09-03-2011 à 20:20:26  (ton film)

Je l'ai revu il y a deux jours, j'ai adoré. En plus j'ai réussi à me mettre dans la peau de Norman Bates. Trouve pas Edward ! Nine

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article