posté le 21/03/09

La journée de la jupe

 

 

 

Sonia est professeur de français dans un collège « difficile ». Confrontée à la difficulté d’enseigner et au départ de son mari, elle est au bord de la dépression nerveuse. Le jour où elle découvre un revolver dans le sac d’un de ses élèves, elle s’en empare : dans la confusion, un coup part et blesse l’élève à la jambe. Son dérapage la propulse, malgré elle, dans une véritable prise d’otages...

 

  

Fiche technique

 

 

Réalisateur : Jean-Paul LILIENFELD

Scénario : Jean-Paul LILIENFELD

Musique : KOHANN

Pays : France/Belgique

Date : 2008

Genre : comédie dramatique

Durée : 88mn

couleur

Interprètes : Isabelle ADJANI, Denis PODALYDES, Yann COLETE, Nathalie BESANCON, Marc CITTI, Olivier BROCHERIOU, Jackie BERROYER, Khalid BERKOUZ, Yann EBONGE, Sonia AMORI, Kevin AZAÏS, Sarah DOUALI, Hassan MEZHOUD, Karim ZAKRAOUI

     

  

Opinion

 

      

En entendant parler de ce film hier matin sur France Inter, je me suis dit bof, pas envie de regarder en avant première sur Arté. Adjani, dans ce rôle, je ne l'imaginais pas. Jacky avait envie de le voir, alors j'ai suivi. Mon commentaire est à chaud. Alors je vous dis : j'ai aimé. Déjà, j'aime les huit-clos. Et puis  Adjani est surprenante (sacrée actrice tout de même)  à la fois drôle et poignante en prof hystérique qui perd les pédales face à une classe impossible. On aurait pu craindre une suite de clichés sur la banlieue, les classes difficiles mais tout coule. J'ai moins aimé les à-côtés (la scène avec les parents, les flics). La fin n'était pas évidente à faire car comment arrêter ce huit-clos? Dans "Breakfast club" qui est également un huit-clos, les élèves  sont en colle et donc le huit-clos se termine sur la fin de leur punition. Dans "Typhoon club" même chose, une fois le typhon passé les élèves rentrent chez eux. Ici, c'est plus difficile et Lilienfeld ne s'en est pas trop mal tiré. 

 

    

Le nouveau film d'Isabelle Adjani ne sera pas un succès au cinéma. Non pas en raison d'un quelconque aspect artistique, mais pour une raison très pragmatique : il ne devrait pas sortir dans plus de 50 salles françaises !

Dans un entretien à l'hebdomadaire
Le Film Français, Jean-Paul Lilienfed, réalisateur du film, explique en effet que "La journée de la jupe" est boycotté par la quasi-totalité des cinémas français. En cause, la diffusion à la télé du film avant sa sortie au cinéma.

  "On a essayé de monter cette histoire au cinéma (...) mais on nous disait non, trop sensible, trop touchy", explique-t-il ainsi à propos de la genèse du projet. « On a alors essayé la télé, Arte nous a dit oui en moins d'une semaine ». La chaîne diffusera donc le film mais le cinéma tourne aujourd'hui le dos au projet.

Charles Decant

 

 

 

 

 

 

  
 


 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article