posté le 13/02/09

Le corbeau

 

 

 

Les notables de Saint-Robin, petite ville de province, commencent à recevoir des lettres anonymes signées Le corbeau, dont le contenu est calomnieux. Les accusations se portent régulièrement sur le docteur Rémi Germain, accusé de pratique abortives, ainsi que sur d'autres personnes de la ville. Les choses se gâtent lorsque l'un des patients du docteur Germain se suicide, une lettre lui ayant révélé qu'il ne survivrait pas à sa maladie. Le docteur Germain enquête pour découvrir l'identité du mystérieux corbeau.

  

 

Fiche technique

 

 

Réalisateur :  Henri-Georges CLOUZOT

Adaptation : Henri-Georges CLOUZOT, Louis CHAVANCE

Musique : Tony AUBIN

Pays : France

Date : 1943

Genre : drame

Durée : 93mn

n&b

Interprètes : Pierre FRESNAY, Ginette LECLERC, Hélèna MANSON, Pierre BERTIN, Liliane MAIGNE, Noël ROQUEVERT, SYLVIE

       

 

Opinion

  

Excellentissime! De la tension jusqu'à la fin. Un scénario maîtrisé. De grands acteurs. Un réalisateur qui nous fait penser qu'on n'a rien à envier aux homologues américains. Bref un vrai bonheur.

Le film fut interdit à la Libération. À travers la lettre anonyme, comment ne pas y voir une évocation de la délation dont on sait qu'elle fut dans les années 40 une triste réalité. Le film fut produit par Contiental-Films, une compagnie de production allemande. Tout cela donna aux détracteurs de Clouzot du grain à moudre.

       Le scénario s'inspire d'un fait divers survenu dans les années 20 : l'affaire de Tulle. De 1917 à 1922, des lettres anonymes s'abattent sur la ville de Tulle. Glissés dans les paniers des ménagères, abandonnés sur les trottoirs, les rebords des fenêtres et jusque sur les bancs des églises, ces centaines de courriers qui dénoncent l'infidélité des uns, la mauvaise conduite des autres alimentent toutes les conversations et inquiètent les habitants. Peu à peu, une atmosphère de suspicion recouvre la ville : quel est donc ce mystérieux anonyme et que recherche-t-il ? Quand un greffier de la préfecture, troublé par la réception d'une lettre anonyme, perd la raison et meurt au cours d'une crise de démence, l'enquête policière s'accélère et la presse nationale se précipite à Tulle. Une dictée collective parvint à identifier le coupable. L'auteur des lettres anonymes signait "L'œil de Tigre". 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


 

1. Mandy  le 13-02-2009 à 22:02:32  (ton film)

Kikou ma Galaté , je t'écris enfin avec un peu de chauffage, ça revient tout doux ^^
Et toi, comment tu vas?

Je connais pas du tout ce film
Passes une bonne soirée, gros bisous

2. annielamarmotte  le 16-02-2009 à 07:46:42  (ton film)

c'est bizarre..... j'ai de plus en plus envie de découvrir les films anciens..... effet Galate?

3. lejardindhelene  le 16-02-2009 à 21:26:44  (ton film)

Un grand moment , cefilm...
Bonne soirée
Hélène

4. lacalobra  le 19-02-2009 à 12:42:13  (ton film)

ah je m'en souviens ça m'avait bien plu.. j'etais très jeune et c'est là que j'ai appris qui etait un "corbeau" ... c'est mon grand père qui m'avait expliqué, on avait visionné le film ensemble...
bonne journée biz flo.

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article