posté le 08/02/09

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

 

 

 

Sirius Black, un dangereux sorcier criminel, s'échappe de la sombre prison d'Azkaban avec un seul et unique but : retrouver Harry Potter, en troisième année à l'école de Poudlard. Selon la légende, Black aurait jadis livré les parents du jeune sorcier à leur assassin, Lord Voldemort, et serait maintenant déterminé à tuer Harry...

 

 

Fiche technique

 

 

Titre original : Harry Potter and the Prisoner of Azkaban

Réalisateur : Alfonso CUARON

Scénario : Steven KLOVES

Musique : John WILLIAMS

Pays : Grande Bretagne/Etats-Unis

Date : 2004

Genre : fantastique

Durée : 140mn

couleur

Interprètes : Daniel RADCLIFFE, Rupert GRINT, Emma WATSON, Gary OLDMAN, Emma THOMPSON, Michael GAMBON, Alan RICKMAN, Maggie SMITH, Robbie COLTRANE, David THEWLIS

      

  

Opinion

 

     

Ce matin j'ai regardé à nouveau ce troisième volet des aventures de Harry Potter. J'aime bien ce film. L'histoire est à peu près suivie mais l'atmosphère parfaitement rendue. Pour une fois, on retrouve, comme dans le livre, un harry aux cheveux ébouriffés (enfin un peu) ce qui ressemble un peu plus au personnage.  Les détraqueurs sont comme j'aurais pu me les imaginer. Une vraie réussite. Dommage qu'on n'ait pas laissé à Alfonso Cuaron la réalisation des volets suivants. 

 

      Désireux de travailler plus en profondeur les personnages avec ses trois jeunes vedettes, le réalisateur leur demanda de coucher sur le papier leur point de vue sur Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley et sur la façon dont ils avaient évolué depuis le début de la saga. 

"J'eus le plaisir et la fierté de remettre le premier mon texte, long d'une page" explique Daniel Radcliffe. "Mais le lendemain, Emma me succéda...avec une rédation de 16 pages!"

Quant à Rupert Grint, fidèle au paresseux Ron, il ne rendit jamais son "devoir".

"J'ai été fidèle jusqu'au bout à mon personnage! Ron a toujours détesté les études, et aurait certainement trouvé un tas d'excuses pour se défiler, comme je l'ai fait avec le soutien de Dan et Emma". 

 

      Construit à partir du châssis d'un vieux bus rouge londonien, le Magicobus à trois étages devait donner l'impression de rouler à 160 km/h dans les rues de Londres. Ces scènes ont en réalité  été filmées au "ralenti". "Le véhicule roulait à 50 km/h et les voitures à 12, explique le chef cascadeur Greg Powell. "Il a cependant fallu des semaines de répétitions avec nos conducteurs/cascadeurs ainsi qu'avec les passants, qui étaient tous cascadeurs entraînés à marcher, très très lentement pour crédibiliser l'effet".

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

1. esuna  le 08-02-2009 à 12:23:08  (ton film)

Pas besoin de te préciser que j'adore ce film, n'est-ce pas ?
Bon, nous sommes toujours en attente du 15 juillet....
Bisouxxxxxxxxx

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article