posté le 27/04/08

Brazil

 

 

 

 

  

Sam Lowry, fonctionnaire modèle d'une mégapole étrange, à la fois d'hier, beaucoup d'aujourd'hui et tout-à-fait de demain, a des problèmes avec sa maman et avec l'Etat tout puissant. Pour couronner le tout, des songes bizarres l'entraînent chaque nuit sur les ailes d'Icare, à la recherche d'une jeune femme blonde, évanescente, inaccessible. Chaque fois qu'il est sur le point de l'atteindre, leurs trajectoires se séparent et le songe s'interrompt cruellement.

  

 

Fiche technique                                                                                                                         

 

 

titre original : Brazil

Réalisateur : Terry GILLIAM

Scénario : Terry GILLIAM, Tom STOPPARD, Charles McKEOWN

Musique : Michael KAMEN

Pays : Grande Bretagne

Date : 1985

Genre : Comédie dramatique

Durée : 142mn

couleur

Interprètes : Jonathan PRYCE, Robert DE NIRO, Michael PALIN, Kim GREIST, Katharine HELMOND, Ian HOLM

      

 

Opinion                                                                                                                                      

 

 

Si vous êtes utopiques et pensez qu'un monde meilleur est possible un jour, ce film vous remettra les pieds sur Terre. Adieu liberté individuelle et vive l'Etat tout puissant et la bureaucratie qui dirigent tout. Pourtant dans ce monde glauque le héros rêve d'un autre monde, plus poétique et où l'amour a sa place. C'est un film extrêmement pessimiste (enfin de mon point de vue). La fin est sublime. Un chef-d'oeuvre à voir absolument (sauf si vous êtes dans une période de déprime!). La première fois que je l'ai vu au cinéma, je suis ressortie le moral dans les chaussettes mais en même temps très impressionnée par ce remarquable film.

 

     Le conflit entre Gilliam et ses producteurs a aboutit à pas moins de trois versions différentes du film. Au centre des débats, la fin de l'intrigue, jugée trop sombre par la production. Remaniée avec un happy end dans ce qui sera connu comme la version de Sheinberg ou Love conquers all, le film et ses 94 mn provoque la colère de Terry Gilliam, qui décide de retravailler Brazil avant sa sortie américaine en décembre 1985 d'une durée de 132 mn. Enfin, l'Europe peut apprécier la version réalisateur de 142 mn.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

1. Jean-Marc  le 12-07-2009 à 09:16:44  (ton film)

Il faudrait que je le revois ... je l'ai vu en salle à sa sortie ... il ne m'a pas laissé un très bon souvenir ...

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article