posté le 04/08/08

Les films qui ont fait scandale

 

 

L'âge d'or de Luis Bunuel, 1930


 


  

 

        Anarchiste au possible, le film de Buñuel critique violemment la patrie, la religion et les valeurs familiales. Alors que la censure s'est déjà chargé de couper les scènes les plus sulfureuses, "L'âge d'or" sort dans un cinéma parisien. C'est le drame. Les ligues d'extrême droite protestent, détruisent les tableaux surréalistes exposés dans le cinéma et saccagent l'écran. Le comité de censure se rend compte de la portée subversive du film et l'interdit jusqu'en 1981.

 

 

Les sentiers de la gloire de Stanley Kubrick, 1958


 

 

 

 

 

        Réalisé en 1958, le film n'a pu sortir en toute sécurité en France qu'au milieu des années 70. Profondément anti-militariste, le film s'attache à établir une critique virulente des dirigeants de guerre. Une démarche plutôt dérangeante. Personne n'a en effet oublié le scandale provoqué par sa projection en Belgique où des anciens combattants sont venus (violemment) huer le film. Résultat : chaque séance est scrupuleusement surveillée par les forces de l'ordre et le distributeur se refuse à présenter le film à la commission de contrôle en France.

 

 

Le petit soldat de Jean-Luc Godard, 1960

 

 

 

 

 

        En 1960, Jean-Luc Godard réalise "Le petit soldat", un film d'espionnage qui évoque les tortures pendant la guerre d'Algérie. Sans hésitation, la censure frappe et interdit le film pendant 3 ans. L'oeuvre ouvertement anti-militariste ne semble pas être approprié au contexte politique de la France à l'époque si l'on en croit le rapport du comité de censure : "A un moment où toute la jeunesse française est appelée à combattre en Algérie, il paraît difficile d'admettre que le comportement contraire soit exposé, illustré et finalement justifié..."

 

 

Orange mécanique de Stanley Kubrick, 1971

 

 

 

 

 

        Si Orange mécanique soutient que c'est la société qui est à l'origine de la délinquance chez les jeunes, la presse anglaise de l'époque affirme que le film de Kubrick pourrait avoir déclenché une vague de violence urbaine. Au moment de la sortie du chef-d'oeuvre de Kubrick, l'Angleterre est confrontée à une vague inexpliquée de meurtres commis par de jeunes criminels. Accusé d'avoir donné le mauvais exemple par une presse agressive, Stanley Kubrick décide de retirer son film de l'affiche malgré un succès retentissant.

 

 

 Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, 1973

 

 

 

 

 

      Massacre à la tronçonneuse a failli ne jamais voir le jour en France. Réalisé en 1973, le film de Tobe Hooper connaît sept années de longues négociations avec la censure, tant la violence apparaît comme exacerbée et efficace. "Plus qu'une invitation à la violence, ce film est, à la vérité, une introduction à la folie" conclut la commission. Le film est sur le point de recevoir le redoutable classement X, plusieurs personnalités politiques (Françoise Giroud, Jack Lang) participent aux projections de la commission...Le film obtient finalement son autorisation de diffusion en salle en 1981.

 

 

La grande bouffe de Marco Ferreri, 1973

 

 

 

 

 

      Le plus grave n'est peut-être pas d'oser montrer ce spectacle dégoûtant, c'est de jouer de ce dégoût pour détruire le respect de soi-même et le respect de la vie" s'insurge un critique de Telerama après la projection de "La Grande Bouffe" au Festival de Cannes en 1973. Le film de Marco Ferreri présente des scènes de scatologie entrecoupées de séquences quasi-pornographiques. La presse Cannoise hurle au scandale au point qu'une mini guerre se crée entre ceux qui descendent et ceux qui défendent le film. Alors que les journalistes se chamaillent, les spectateurs assurent un joli succès au film sans le moindre remous.

 

 

Salo ou les 120 journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini, 1975

 

 

 

 

 

 

     Inspiré des écrits du Marquis de Sade, le film expose deux heures durant scènes de tortures, de scatologie particulièrement dérangeantes. Mais le scandale ne serait pas né si le réalisateur n'avait pas livré dans son oeuvre une métaphore horrible du fascisme. Dans un contexte politique trouble, Pasolini est assassiné trois jours après la sortie de son film. 

 

 

L'empire des sens de Nagisa Oshima, 1976

 

 

 

 

 

      En 1975, malgré la libération sexuelle, il était encore difficile de définir clairement les limites de la pornographie. Le film d'Oshima a donc été rapidement catégorisé et le réalisateur s'est même vu affublé d'un interminable procès au Japon pour pornographie. Le film est resté interdit de diffusion au pays jusqu'en 2001

 

 

Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato, 1980

 

 

 

 

 

 

       Comment un simple film d'exploitation a pu susciter autant de polémiques ? Interdit dans plusieurs pays, le film d'horreur Cannibal Holocaust présente des meurtres tellement réalistes et sauvages que le réalisateur s'est retrouvé devant les tribunaux pour prouver l'identité de plusieurs acteurs afin de démontrer qu'il ne les avait pas réellement tués! En revanche, les mises à mort d'animaux (tortue, singes, cochon...) sont hélas bien réelles. Plusieurs associations pour la défense des animaux se sont d'ailleurs mobilisées pour interdire le film. Assorti d'une interdiction aux moins de 18 ans, le film sort en 1981, amputé de ces séquences subversives.

 

 

 La dernière tentation du Christ de Martin Scorsese, 1988

 

 

 

 

 

 

      Choqué par le caractère soit disant blasphématoire du film de Scorsese, plusieurs catholiques intégristes prennent part à de violentes manifestations de colère : jets de gaz lacrymogène, salle parisienne incendiée, appel aux boycotts.

 

 

Tueurs nés d'Oliver Stone, 1994

 

 

 

 

 

 

       Le 21 septembre 1994, le film d'Oliver Stone sort en France. Il a déjà acquis une réputation sulfureuse aux Etats-Unis et au festival de Venise. Le film choque, dérange. Mais le destin du film bascule à cause d'un fait divers. Le 4 octobre 1994, Audry Maupin et Florence Rey tuent froidement trois policiers et un chauffeur de taxi. La presse accuse alors Oliver Stone de présenter dans son film une violence incitatrice.

 

L'internaute cinéma

 


 

1. moreau2008  le 04-08-2008 à 15:32:32  (ton film)

un petit bonjour an pasen ;

pour répondre a ta dérniére question diyer

sest une longe istoire de famille , qui nous suit depui des générations ;...............
le pere de mon pere orait ( sest a dire mon gran pere )
aurait vandu a lépoque , des acsion (pétroliére )
san demander lavi de son frére........

il estimée san doute que la tére de son pere a lui (sest adire mon ariere grand pére lamérindien ,lui revenait de droi a lui tout seul
parseque il etait le plus ager...................)

les américin se son amprésait de racheter ses action , pour une boucher de pin a lépoque .......
se nest que bien plus tard que la famille sapersu de letourderi du gran perre ...........
surtou quan les journeaux de lepoce publiées la présansse de pétrol présizéman la.............???

anfin come tu voi tout sela est complex.......
et irémédiableman perdu ,malgré des tones de démarche du tanp de mon gran pére , pour ratraper sa bétize.........?

aler je croua que tu ma fait raconter , tout mon secré de famille................

je te quitte;
panse a cherchée ,pour les photeaux......?
au fet;
tu abitte ou ?
tu a quel age ?
tu tapelle coman ?

sa serait simpa situ vouler man parlait......?

amicaleman; bizzzzzzzzzzz A++++++++++++

jacques

2. mandy  le 04-08-2008 à 22:20:19  (ton film)

Ah "tueur né" c'est trop génial!!
Hebergeur d'images

3. moreau2008  le 05-08-2008 à 00:21:59  (ton film)

rebonjour :
jabite ; dans le lot et garone , dans le sud ouest ,
a vileneuve sur lot , (capitale du pruneaux ............,malgrée que on dize dan tout les média ,pour les touristes , que sest agen ,agen sest juste la capitale du lot et garone.....)

viola tu ses ou jabite , et surtou nezite pas si tu a dotre céstions , poze moi-les..............

pour laje je le demande a tout mes favorit pour ne pas oublier les aniverséres set pour sela , quil ne faut pas oublier de présizer le moi............?

aler je te dit bonne nuit , et a demin.............

bizzzzzzzzzzzzzz A+++++++++++++++++
jacques

4. Fifidu38  le 05-08-2008 à 15:51:47

bonjour merci pour ta visite de mes bo mecs!! mdr!
De mon coté je pense aller voir hulk!! mdr!!
super tes com films!! bisous philippe
moi je prefere angelina!!! ;-)

5. jeanmi  le 06-08-2008 à 16:39:38  (ton film)

coucou,
j'en ai vu qq uns et cannibal holocaust, il est assez répugnant et cruel envers les animaux, pareil pour l'empire des sens (pour le coté répugnant)mais dans un autre genre.
Passe une bonne journée
bisous

6. calie  le 07-08-2008 à 18:24:22  (ton film)

J'en ai vu 3 et ça me suffit
Bonne soirée
Bisous
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article