posté le 27/04/08

Autant en emporte le vent


 

 

 

 

 

En Géorgie, en 1861, Scarlett O'Hara est une jeune femme fière et volontaire de la haute société sudiste. Courtisée par tous les bons partis du pays, elle n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes malgré ses fiançailles avec sa douce et timide cousine, Melanie Hamilton. Scarlett est pourtant bien décidée à le faire changer d'avis, mais à la réception des Douzes Chênes c'est du cynique Rhett Butler qu'elle retient l'attention...

 

  

Fiche technique                                                                                                                                                         

 

 

Titre original : Gone with the wind

Réalisateur : Victor FLEMING

Scénario : Sidney HOWARD

Musique : Max STEINER

Pays : Etats-Unis

Date : 1939

Genre : Drame

Durée : 220mn

couleur

Interprètes : Vivien LEIGH, Clark GABLE, Olivia DE HAVILLAND, Leslie HOWARD, Hattie McDANIEL, Thomas MITCHELL

       

 

Opinion                                                                                                                                                                                                                                                                                             

 

 

Le film a remporté dix Oscars en 1940 : ceux du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario, Meilleure Actrice, Meilleur Actrice dans un Second Rôle pour Hattie McDaniel (l'Académie lui préféra ainsi Olivia de Havilland), Meilleure Photographie, Meilleur Montage, Meilleure Direction Artistique et deux récompenses techniques spéciales dont une pour le décorateur William Cameron Menziesz. Autant en emporte le vent avait également été nominé dans les catégories Meilleur Acteur pour Clark Gable, Meilleure Musique, Meilleur Son et Meilleurs Effets Spéciaux.

 

      A cause des lois raciales en vigueur à l'époque en Georgie, Hattie McDaniel n'aurait pu assister à la première du film qui se déroulait à Atlanta le 15 décembre 1939. Ne voulant pas mettre son producteur David O. Selznick en position de défenseur, elle lui envoya une missive le prévenant qu'elle serait indisponible ce jour-là. Cette esprit ségrégationniste très vivace à l'époque ne l'empêcha pas de recevoir en 1940 l'Oscar du Meilleur Second Rôle féminin. Elle devenait ainsi la première artiste noire nominée et récompensée d'un Oscar.



      Clark Gable ne s'entendit pas avec George Cukor qui quitta officiellement le tournage le 13 février 1939, malgré la déception de Vivien Leigh et Olivia de Havilland. On peut compter parmi les scènes qu'il réalisa le retour de Mme O'Hara à la maison, la prière du soir à Tara, la préparation de Scarlett et Mammy pour le barbecue, Scarlett en robe de veuve qui essaye un nouveau chapeau et l'incendie d'Atlanta.


      C'est Clark Gable toujours qui imposa Victor Fleming avec qui il avait déjà travaillé. Le réalisateur commença le 1er mars mais s'écroula, épuisé, le 27 avril. Remplacé par Sam Wood, il reprit le 17 mai. Mais il y aura désormais pour le soulager trois équipes de réalisation : la sienne, celle de Wood et celle du directeur photo William Cameron Menzies.
D'autres exécutants participèrent également à l'oeuvre. Fleming en aurait réalisé au final 55%, Wood et Menzies 15% chacun et Cukor 5%.


      Le tournage de l'incendie d'Atlanta, très délicat et dangereux à tourner, ne tolérait aucune erreur. Devant le gigantisme des flammes, les habitants de Culver City monopolisèrent les lignes téléphoniques pour prévenir les secours que la MGM prenait feu. Les décors de King Kong (1933), du Jardin d'Allah (1936) et du Petit Lord Fauntleroy (1936) servirent entre autres de combustible à la scène. Le studio utilisa pour la tourner les sept seules caméras Technicolor existant à Hollywood.


      Le casting pour trouver l'interprète idéale de Scarlett devint une véritable affaire d'état. 1400 actrices furent entendues, 400 furent rappelées pour une lecture et 90 passèrent des essais, la plupart sous la direction de George Cukor qui devait réaliser le film. Bette Davis, Lana Turner, Jean Arthur, Susan Hayward et Joan Bennett entre autres s'étaient présentées. Peu de temps avant le début du tournage, les deux favorites restaient Katharine Hepburn et Paulette Goddard. Mais David O. Selznick demeurait septique et le tournage devait absolument commencer. On ouvrit le bal le 10 décembre 1938 par le tournage de l'incendie d'Atlanta où Scarlett fut jouée par une doublure. Ce serait pendant ces premières scènes que le frère de David O. Selznick, imprésario de son état, lui présente enfin Vivien Leigh.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

1. lacalobra  le 29-04-2008 à 00:58:53  (ton film)

ah celui là !!! un incontournable !

2. lacalobra  le 01-05-2008 à 23:55:05  (ton film)

je l'ai revu cet am à la télé.. ben figures toi que j'ai été déçue... je trouve qu'il a mal vieilli les voix etc... ça ne le faisait pas je me suis même ennuyée et j'ai pas vu la fin j'en avais marre, alors qu'il y a encore quelques années j'avais adoré ! ça m'a fait la même chose que les 4 filles du docteur march, les sisi pareil ! alors que les angeliques ça me le fait pas ! lol....

3. Jean-Marc  le 12-07-2009 à 09:09:18  (ton film)

Il fait partie des films références qu'il faut avoir vu ... et même si on aime pas les western Sourire

4. lolitaa0045  le 01-04-2015 à 14:45:35

Merci pour ces conseils forts intéressants

édité le 01-04-2015 à 14:45:57

   avis    fin du dialogue
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article